Le cœur a ses raisons que la raison ignore

En bons ingénieurs, nous avons fondé notre décision sur une liste de raisons bien cartésiennes. En voici un extrait :

  • Age des enfants : 6 et 10 ans, encore à l’école primaire, ils sont en plein dans le créneau idéal : ce ne sont plus des bébés encombrants et pas encore des ados… récalcitrants.
  • Activité professionnelle : possibilité de prendre une année sabbatique + conjoncture favorable = un travail assuré au retour,
  • Côté finances : il faudra suivre de près, mais ça passe
  • Côté santé : tout va bien !

Il y aussi la liste des bonnes raisons pour ne pas partir : elle est également longue, et surtout très démotivante, alors on n’y pense pas trop.

Car il faut que nous soyons honnêtes avec nous-mêmes, dans le fond nous avons décidé de prendre un break, avant tout parce que nous en avons envie ! Envie de profiter de la vie et de la santé qui peuvent être fragiles, envie de nous retrouver en famille pour une belle aventure, envie de faire vivre aux enfants une expérience extraordinaire, envie de transformer un rêve d’enfant en réalité.

Donc vous l’aurez bien compris, notre raisonnement tient sur des arguments irrationnels. « Breizh » Pascal l’a dit, le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point. Et les mauvaises langues diront probablement que c’est la crise de la quarantaine !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s