Canal de Ste Lucie

Traversée du Marin (Martinique) à Rodney Bay (Ste Lucie).

Le cyclone Issac passé, nous avons rapidement fui la mangrove et ses moustiques. Et dès que les vents sont redevenus normaux (c’est-à-dire d’est), nous avons mis les voiles vers Ste Lucie.

canal Ste Lucie

Ste Lucie est l’île située à quelques 20 miles nautiques au sud de la Martinique. Nous avons mis 4h pour les parcourir, dans 20 nœuds de vent. Nous avons navigué par vent de travers, à bonne allure, dans une mer bien formée.

En effet, les « canaux » entre les îles antillaises forment des entonnoirs entre l’océan Atlantique et la mer des Caraïbes. Les vents et la houle s’y engouffrent et s’y renforcent. Il en résulte des conditions de navigation assez sportives, avec du vent fort et pas mal de houle. Bref nous avons été secoués comme il se doit et l’équipage a été courageux à défaut d’être vaillant.

Distraction bienvenue : de jeunes frégates ainsi qu’un fou de bassan sont venus nous faire une magnifique démonstration de pêche aux poissons volants. Et notre skipper du jour, Philippe, a bien tenu le coup et le cap. Il nous a amené jusqu’à Ste Lucie avec sourire et efficacité.

Quand Enigma arrête enfin de se faire ballotter, la côte de Ste Lucie est toute proche. Nous contournons Pigeon Island pour découvrir la grande baie de Rodney Bay. Nous jetons l’ancre fatigués mais contents. Quelques minutes plus tard Grégoire arrive sur son bateau – boutique pour nous vendre des fruits. Nous rencontrons donc notre premier « Boat boy », élément de la culture maritime locale. Avec une

pensée sympathique pour Joëlle et Christian qui nous avaient laissé quelques EC (Eastern Caribbean Dollars), nous achetons à Grégoire des bananes, des fruits de la passion, une mangue et des oranges. Il nous offre en plus un sachet de gâteaux coco réalisés par sa fille de 16 ans : ils ne valent pas ceux de tante Chantal, mais sont pleins d’épices et très appréciés après la traversée !

7 réflexions sur “Canal de Ste Lucie

    1. Marion

      Enigma roule moins qu’un monocoque mais différemment. C’est un mouvement plus rotatif… je ne sais pas si ça explique bien : tu vas devoir venir pour découvrir ça !

      J'aime

    1. Marion

      Pas de gros maux de mer à bord. Moi, j’ai toujours besoin d’un temps d’amarinage avec une sieste, ensuite ça va.
      Pour les enfants ce fut une première : ils ont été un peu nauséeux, mais rien de plus. On croise les doigts pour que ça reste à ce stade et que ça disparaisse avec le temps !

      J'aime

  1. Marion

    Oui, c’est bien l’île au JP à travaillé. Nous allons essayer de voir son hôtel.
    Bon courage pour les journées chaudes !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s