Silence radio

Oui, oui, nous sommes un peu silencieux en ce moment et le blog manque de nouvelles fraîches. Ce silence radio est dû à plusieurs raisons :

Premièrement, nous sommes restés sous le charme des Saintes pendant une bonne semaine et avons profité des mouillages les uns après les autres : de Terre de Haut à Terre de Bas, en passant par l’îlet Cabri et le Pain de Sucre. Ce petit archipel magnifique mérite un article à part entière et j’y reviendrai donc prochainement.

Autre raison pour notre silence : l’arrivée combinée mais non conjointe, de mes parents et des premiers bateaux de la Route du Rhum. L’arrivée impromptue de mes parents en Guadeloupe, conséquente à notre invitation tout aussi impromptue, est un grand bonheur pour nous 4. Elle démontre leur belle réactivité et leur capacité d’adaptation toujours présente malgré les années qui passent. Je suis très fière d’eux deux, qui ont fait des entorses à leurs principes pour venir nous voir. Leur visite a d’autant plus de valeur et nous profitons donc au maximum de leur présence, au détriment de notre blog. Veuillez-nous en excuser, chers lecteurs et amis.

L’arrivée des bateaux de la Route du Rhum nous touche moins directement. C’est tout de même une belle occasion pour plonger dans l’ambiance de la course à la voile. Nous avons suivi le départ, de loin pour une fois : en tant que bretonne, j’ai toujours été beaucoup plus au courant du départ de St Malo que de l’arrivée à Pointe à Pitre. Nous avons suivi la course et étudié les différents aspects d’une course à la voile, grâce à un support scolaire très bien fait. Malo a été très déçu pour Armel Le Cléach dont il est fan depuis plusieurs années déjà.  

Pour La Guadeloupe, la Route du Rhum est un grand événement qui dure dans le temps. Autant, les skippers arrivent à passer la ligne de départ à peu près au même moment, autant ils s’arrangent pour passer la ligne d’arrivée chacun leur tour en se faisant admirer ! Quoique cette année, les 2 premiers ont réussi à être presque synchro 😉 Du coup, la Guadeloupe vit au rythme de cet événement, pendant presque 1 mois, accueillant chaque jour, avec enthousiasme, de nouveaux arrivants. Les enfants des écoles de toute l’île viennent admirer les bateaux et les pontons sont envahis de badauds. La marina de Pointe à Pitre est réservée pour la Route du Rhum et nous n’avons pas eu de place au ponton pour faire la révision des moteurs que nous avions prévu de faire. Pourtant j’ai vu qu’il y avait de la place entre les IMOCA Hugo Boss et Ucar-St Michel…

Mes parents, Malo, Erinn, Philippe et moi, nous sommes donc mêlés à la foule des badauds ; nous avons flâné sur les pontons, admiré ces voiliers époustouflants par leur taille et leur technologie et mangé des crêpes à un prix indécent pour une bretonne. J’espère que les raisons de notre silence vous paraîtront acceptables et que vous nous excuserez. Pour vous remercier de votre gentillesse, voici quelques photos. A bientôt !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Une réflexion sur “Silence radio

  1. Harriet

    Quelle bonheur de vous entendre biens et heureux. Je suis d’accord avec toi, Marion…bravo à Annie et Bernard, vous est formidables! Je vous embrasse très fort depuis le Cap ou les vastes espaces m’appellent, ou je respire. 😊😘

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s