Alors on chante…

Voilà un petit article tout frais, posté juste à temps, pour accompagner le café de nos  fidèles lecteurs du dimanche matin 😉Depuis toujours, les hommes ont chanté à bord des navires à voile. Un petit coup d’œil (et surtout d’oreille) du coté de la tradition des chants de marins permet de comprendre l’ampleur et la variété du répertoire. Ces chants étaient avant tout utiles : ils permettaient de rythmer les taches et synchroniser les hommes. Il y avait ainsi des chants à hisser, à ramer, à virer… mais ces chants étaient aussi un moyen de soutenir le moral des équipages et d’occuper les soirées. Il y avait donc des chants à danser et à boire, ou simplement à écouter car elle racontent des histoires.

Sur Enigma, nous ne dérogeons pas à la tradition. Et même si nous utilisons le winch pour hisser la voile et le guindeau pour remonter l’ancre, nous avons trouvé nos propres occasions pour chanter.

Au début, chanter était une façon d’occuper Erinn, à l’extérieur, pendant les navigations un peu houleuses. Nous avons donc puisé dans les chants de marin les plus célèbres comme Le port de Tacoma et C’est un fameux trois-mats mais aussi dans nos chansons préférées d’Anne Sylvestre : Cécilou et Mademoiselle Pipistrelle et Monsieur Cacatoès.

J’ai ainsi remarqué que chanter était un bon moyen de limiter la nausée. Le souffle se régule, le corps se détend et l’esprit est concentré sur les paroles… Je connais quelques personnes qui pourront utiliser cette astuce la prochaine fois qu’ils vont sur un ponton 😉

Nous avons vite été à cours de chansons et avons dû diversifier notre répertoire avec d’autres chants de marin comme Le 31 du mois d’aout, Encore et Hop ! ou Quinze Marins. Cette dernière a eu beaucoup de succès auprès des enfants, qui reprennent en cœur « Yop là Ho ! Une bouteille de rhum » !

Chanter nous est aussi utile dans la cuisine, afin de dynamiser et temporiser le pétrissage du pain. 1 étape de 10 minutes de pétrissage correspondent à la durée de 3 chants entonnés en cœur, avec changement de pétrisseur à chaque chanson. Erinn entonne Dans les prisons de Nantes et Malo préfère Marie-Christine de  Nougaro ou Chevaliers de la table ronde.  Pour ma part, j’en profite pour agrandir le répertoire familial et fouille dans ma mémoire à la recherche des paroles de chansons. J’ai ainsi ressortis quelques tubes de  Dassin et Brassens, mais aussi de Goldman, Bénabar et La Tordue.

Enfin, nous chantons pour le plaisir, le plus souvent en soirée, quand Philippe sort sa guitare. On fait un feu de camp sur le trampoline et on chante Kumbaya

Mais non, c’est une blague… juste pour voir si vous suivez !!! Philippe a un petit répertoire de chansons dont il connait la partition par cœur. Ses incontournables sont Le jazz et la java de Montan/Nougaro et Tears in Haven d’Eric Clapton. Erinn demande La lettre de Renan Luce, Malo préfère Les murs de poussière de Cabrel et je suis fan de l’Hallelujah de Léonard Cohen.

 

Comme vous le constatez, notre ambiance musicale est éclectique. Nous sommes toujours contents de rencontrer d’autres équipages musiciens et d’élargir notre répertoire. Petit clin d’œil à Huapaé avec qui les soirées où les guitares sortaient étaient bien  sympathiques. Nous espérons maintenant que cette jolie habitude de chanter au quotidien nous accompagnera à Concarneau pour réguler nos souffles, détendre nos corps et éviter la nausée du mal de terre !

3 réflexions sur “Alors on chante…

  1. Dominique Rey

    Merci pour ces nouvelles musicales! Et les belles photos! On pense 444 à vous! Contents d’avoir mangé avec François, Harriet et Jean-Pierre, autour de grand-mère Danielle pour la fête des mères! Bonne continuation et gros bisous à tous les 4

    J'aime

  2. Ourstran

    C’est une très bonne habitude !
    Cela me pousse à rapporter ici ma propre expérience. C’était il y a… environ 50 ans !
    Moniteur nouvellement diplomé par l’état, j’ai été nommé à l’école de voile d’Erquy. Nous devions faire la vaisselle d’une quinzaine de personnes et le directeur, Robert Nedelec, nous entrainait en chantant. C’est là que j’ai appris les chansons de marins. Certaines sont très connues comme Fanny de Laninon (chantée encore aujourdh’ui en famille), d’autres interminables, comme A Recouvrance; d’autres enfin très peu connues telle La Raleuse. C’est évidemment de très bons souvenirs

    J'aime

    1. Marion

      C’est de là que me vient cette connaissance des chants de marins alors !!!😉
      Il faudra que tu m’apprennes La Raleuse, je ne la connais pas celle-là.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s